Randonnée a Djebel Bargou

Rendez vous aux aurores comme d’habitude, tiens… cette fois c’est notre bout-en-train qui accuse retard..

L’aube affiche doucement ses couleurs pourpres derrière le Boukornine, les paysages défilent sous un ciel encore brumeux, les premiers amandiers en fleurs apparaissent.

Nous ne sommes plus très loin et à l’horizon j’admire au passage une enfilade de nuages gris foncé qui dessinent une seconde chaîne de montagne derrière le Djbel Serj. Après les dernières recommandations de notre charmante secrétaire générale et distribution de la charte du groupe, nous arrivons à 09h 30 au petit village en bas du Bargou.

Commence assez rapidement l’escalade de ce versant de la montagne, nous nous faufilons entre oliviers et caroubiers séculaires, lentisques et genévriers,nous entendons et au détour du chemin apercevons le petit torrent d’eau qui dévale ça et là. La montée est abrupte et beaucoup sont essoufflés, moi en premier !

1780621_635969013117053_919366896_n

Arrivés au plateau tout en haut, froid et vent nous fouettent le visage, nous le quittons rapidement pour redescendre sur l’autre versant jusqu’à un magnifique paysage d’immenses roches érodés, l’une d’elles a à présent la forme d’un arche, comme un pont.. C’est là, au pied de ces géants, à l’abri du vent que nous faisons notre pose déjeuner.

1723636_635970096450278_144209559_n

Montée, descente, montée et toujours dans un foisonnement de « diss » cette herbe sauvage qui forme des buissons élégants et élancés et que nous devons écarter pour passer, jusqu’à arriver à un second plateau où affleurent aussi beaucoup de grands rochers blancs. Vue dominante sur toute la plaine et les petits villages alentours, pas de soleil mais une lumière magnifique.

556014_635971113116843_1084815295_n

Nous entamons alors la « grande descente » du retour, au passage notre guide me montre deux objets romains ou berbères,  une partie d’un moulin à grain je pense et le second une pierre taillée d’un seul bloc en forme de cercueil, dans une position et un endroit complètement incongrus, en pente abrupte, donc à mon avis soi ces objets se trouvaient plus hauts sur une partie plane qui a disparu avec l’érosion et ont glissé, soi cette partie elle-même était auparavant plane et complètement différente de l’état actuel. Le romarin en fleur est abondant de ce côté, quelques iris sauvages de ci de là.

1966961_635969369783684_1555286272_n

Nous dévalons donc ce versant avec bonne humeur mais aussi parfois beaucoup de peine, le guide ayant apparemment grand plaisir à accentuer la difficulté de la randonnée. Nous arrivons à la « dechra » c’est ainsi qu’appellent communément les gens de la région, les petits villages de montagne. Il s’agit là d’un village berbère abandonné, seulement quelques pièces servent encore de bergerie. Le village est dominé par le mausolée de Sidi Amor Ben Moussa qui doit probablement sourire devant le spectacle des visiteurs qui ne manquent pas la fameuse glissade sur le grand rocher lisse en contrebas.

1797513_10203386166203365_1264549403_n

 Circuit de randonnée à Bargou – 20.5 Km

Voila, la descente reprend jusqu’à arriver sur la route qui passe près du village et va jusqu’à la source Aïn Boussaadia, la douceur de l’air et le silence apaisant de fin de journée nous font heureusement oublier les kilomètres à faire avant d’arriver à notre bus. Fin de randonnée, fin d’une belle journée dans la nature, un challenge pour beaucoup d’entre nous !

[Amel RIHANI Membre ATR]