L’ATR à la découverte du moyen atlas oriental – Partie 2

Nous avons entamé notre visite du Parc national de Tazzeka, par une petite balade pour découvrir les lieux. Maintenant arrivé à la grotte de Friouatto, c’est le début de l’aventure.

Arrivé au site, nous sommes reçus par un des membres de l’Association Friouato Speliologie et Tourisme de Montagne responsable de l’accueil des visiteurs. Il nous a donnée les recommandations nécessaires avant de visiter la grotte, ainsi qu’un petit aperçu sur l’histoire du site et le travail continu des autochtones pour garantir sa renommée.

IMG_2309

Armés de nos casques, nos lampes torches et nos combinaisons, nous voilà devant une porte en bois qui renferme les secrets de la grotte. Première étape, descendre les 550 marches dans un tunnel oblique qui permet d’accéder au gouffre à mi-profondeur.

DSC_0232

A la fin de ce tunnel, nous regardons en haut pour voir un cratère de 20 m de diamètre suspendu dans le vide par lequel la lumière entre et donne un paysage féerique qui force notre admiration et notre stupéfaction.

Dans cet endroit, nous rencontrons quelques villageoises installées pour chanter des chants traditionnels, faut dire que cette grotte revêt une grande importance pour les autochtones. Ainsi, nous avons eu l’occasion de connaître la légende berbère derrière le nom de cette grotte. En effet, elle porte le nom d’une princesse berbère parti s’exiler dans cette grotte après que son père le roi lui a refusé d’épouser son amoureux qui était un simple berger.

La deuxième étape de notre descente commençait par un petit trou, où on devait passer en fil indienne en faisant attention à sa tête, où mettre son pied et surtout faire attention à la tête de son voisin du dessous.

DSC_0254

Je ne saurais bien décrire l’aventure de la grotte, sauf que c’était une alternance de marcher normalement, marcher à quatre pattes, ramper comme des chenilles dans des petites cavités, escalader des petites échelles aménagées, marcher sur d’étroites planches en bois et surtout ne pas regarder le vide en bas, s’émerveiller devant la beauté des stalactites et stalagmites…, on ne peut rêver de meilleure première expérience au creux de la terre.

DSC_0297

Après 4h de marche, nous voilà dans une vaste salle comme si tapissée de caramel ou chocolat et là nos guides nous demandent de bien nous installer, d’éteindre nos lampes et d’écouter le silence avec les quelques gouttes d’eau qui glissent d’un instant à un autre. C’était tout simplement magique !

Après ce court moment de pur bonheur, nous voilà repartis sur nos pas pour affronter une deuxième fois les 550 marches.

DSC_0310

Arrivé enfin à l’entrée de la grotte, c’est la nuit et la neige qui nous accueille. Après une journée aussi riche d’émotions, rien ne vaut la terminer sur une meilleure note et partir dîner dans un endroit rustique et qui fait de la bonne nourriture marocaine.

Et nous voila installés en bonne compagnie, autour d’une bonne hrira (soupe traditionnelle marocaine), entrain de partager nos moments d’aventure et planifier la journée de demain.

Retour au gîte, juste le temps de nous donner rendez-vous demain pour une deuxième aventure et nous voila dans nos lits à savourer une bonne nuit de sommeil réparateur.