la vie sans randonnée

La vie sans randonnée.. c’était comment avant ?

La vie sans randonnée.. hein… ça veut dire quoi ?

 

La fille sur la photo me ressemble, je me sens Mme nature en miniature et c’est vrai, je vole ! Oui je vole grâce à mes chaussures de randonnée que j’ai pu acheter à 10 dinars seulement (nous sommes à 250 Km maintenant ensemble)

Je sais qu’on se ressemble ..

Je suis comme vous, y a certainement une grande ressemblance entre nous deux ..

Depuis mon enfance, je pratique la marche, je ne lui donnais pas le nom « randonnée » et lorsque j’en parle, beaucoup de personne qui ne connaissent pas cette activité la trouve comme quelque chose un peu dur et sans un vrai intérêt.

Mais maintenant, ça a changé, toute la Tunisie marche tous les weekends dans toutes les directions du pays !

Imaginez vous, toute la semaine prisonnier(e) d’un boulot que pas forcément vous aimez.

Imaginez vous avec votre supérieur hiérarchique qui vous harcèle du lundi au vendredi et vous épuise moralement. (tant mieux si ce n’est pas votre cas)

la vie sans randonnée

Il vous épuise mais vous ne cédez pas ! Vous êtes devenu(e) imperméable (oui comme la veste de la randonnée) à ces ondes négatives.

Vous vous dites : il ne reste que quelques jours avant de partir à Gafsa, à Zaghouan, à Oued Zen ou même à Cap Negro .. peu importe !

Car c’est bon pour la santé mais aussi pour le moral : je me lave le cerveau (on laisse les soucis juste avant de mettre les pieds dans le bus commun), je partage des bons moments avec mes amis, et on fait le plein d’air pur en admirant le paysage magnifique de la Tunisie et en découvrant ses trésors méconnus.

Rien ne vaut un réveil après une longue fatigue délicieuse de la marche de la veille, ah les courbatures ! Je les adore !

Et quelle fierté de regarder de loin une montagne que je connaissais déjà et surtout  avoir réussi à la grimper alors qu’elle  me paraissait infranchissable.

Retraçons ensemble la vie sans et avec la randonnée, et si tu trouves que tu fais comme moi .. alors .. t’es juste devenu(e) accro à la randonnée !

Le réveil en weekend

  • Sans randonnée dans votre vie, vous vous réveillez à partir de 9h le dimanche épuisé(e) sans un objectif clair
la vie sans randonnée
  • Avec la randonnée dans votre vie, vous vous même avant l’heure du réveil !
la vie sans randonnée

Le sens des affaires avec le shopping !

  • Sans la randonnée je me limite à un pantalon à 200 dinars en attendant le salaire du mois prochain avant d’acheter la chemise qui va avec à 175 dinars, entre temps la mode change 10 fois mais ce n’est pas grave de toute façon je n’ai pas le choix !
la vie sans randonnée
  • Avec la randonnée dans ma vie, je suis devenue une femme d’affaire ! avec un budget de 50 dinars je peux faire les courses et en plus renouveler mon dressing de randonnée, merci qui ? Merci FRIP !

Je connais tous les marchés, boutiques .. avec un vrai talent de négociation.

la vie sans randonnée

La vie est redevenue simple !

Sans la randonnée .. tout est presque gris.

Pollution partout, des voitures, zones surpeuplées.. à force de courir tout le temps, on n’arrive pas à savourer même un salade qu’on mange en pause déjeuner.

Au secours ! Je déprime !

la vie sans randonnée
  • Avec la randonnée dans ma vie, j’a appris le sens du coloriage !

Je pense que vous êtes comme moi et vous trouvez les petits plaisirs dans :

Une chambre partagée dans l’auberge de jeunesse qui pue les chaussettes comme une chambre d’ado

Un truc à grignoter mouillé après une forte pluie en randonnée

Les pieds super gonflés après une longue marche

Les insectes qui visitent ma tente

Les souvenirs de chaque région visité

Les sourires et les échanges avec les habitants de montagnes, ils sont juste M A G N I F I Q U E S !

et ce n’est pas tout !

la vie sans randonnée

Si je peux me permettre à donner un conseil, au delà des sorties et découvertes, faites un geste pour la Tunisie: Allez planter, allez nettoyer, offrez un sourire là où vous passez car la nature ne nous apprend qu’à être humble.

Vive la randonnée !

 

Merci à Emna Esseghir pour les petits dessins 🙂