buffles ichkeul

Randonnée au Parc national Ichkeul

Cette fois l’Association Tunisienne des Randonneurs (ATR) a choisi un parc national pour ses randonneurs amoureux de la montagne et de la nature, le Parc national de l’Ichkeul. Vu la particularité de ce parc, ATR a préféré partir en mini bus et par conséquent, en petits groupes de 28 personnes à deux reprises. En totalité 56 personnes ont profité de ces lieux magnifiques, le dimanche 6 mai et le dimanche 13 mai.

Nous remercions l’Association Tunisienne Santé-Environnement (ATSE) pour sa collaboration pour la réussite de cet évènement deux dimanches de suite.

Un petit aperçu sur le Parc National de l’Ichkeul

Selon Wikipédia et comme plusieurs le savent, le Parc national de l’Ichkeul est un site naturel situé au nord de la Tunisie, plus précisément à 25 kilomètres au sud-est de Bizerte et à quinze kilomètres des villes de Menzel Bourguiba et Mateur, sur le territoire du gouvernorat de Bizerte.

Le Parc a bénéficié de plusieurs protections nationales et internationales. Il est classé réserve de biosphère par l’Unesco en 1977, il est inscrit au patrimoine mondial naturel de l’Unesco en 1979 en répondant au critère suivant : « contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris ceux où survivent des espèces menacées ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de la science ou de la conservation ». Un parc national est créé par le décret présidentiel n°80-1608 du 18 décembre 1980. La même année, le site est inscrit sur la liste des sites protégés par la convention de Ramsar en 1980.

Il est jumelé avec le parc national d’El-Kala, localisé dans le nord-est de l’Algérie, depuis 1980.

Randonnée au Parc national Ichkeul

Dès notre arrivée au Parc national de l’Ichkeul, le dimanche 13 mai, nous avons été accueillis par deux membres de l’ATSE, Aymen et Houssem qui, volontairement, ont joué le rôle de guides durant cette journée. Ils nous ont bien présenté le parc et ses particularités :

  • Il s’agit d’une zone humide couvrant une superficie totale de 12 600 hectares et servant d’hivernage pour 180 espèces d’oiseaux dont certaines sont rares.
  • Il est formé du lac Ichkeul d’une superficie de 8 500 hectares, de marais d’une superficie de 2 737 hectares et d’un massif montagneux culminant à 510 mètres d’altitude.
  • Le lac offre la particularité d’être alimenté par six oueds en eau douce durant l’hiver et d’être relié à la mer Méditerranée via le lac de Bizerte (par le canal de Tinja) durant l’été, ce qui augmente fortement la salinité de ses eaux.

D’après nos guides, la technique utilisée pour l’alimentation du lac en différentes eaux sur deux périodes de l’année est utilisée seulement en Tunisie.

Pour découvrir de plus près les espèces qu’accueille le Parc national de l’Ichkeul, Aymen et Houssem nous ont proposé une visite de l’écomusée. L’Ichkeul offre un habitat pour plusieurs espèces animales dont les plus originales sont la loutre et le buffle d’eau.

La beauté du paysage et la richesse exceptionnelle du parc en faune et en flore ont séduit les participants à la randonnée, qui n’ont pas hésité à demander plus d’informations aux guides de l’ATSE.

De bonnes heures de randonnée

La randonnée a commencé vers 10h du matin, tout de suite après la visite de l’écomusée. Après quelques recommandations faites aux participants, pour la bonne conduite durant la randonnée, par les organisateurs, le groupe s’est mis en file indienne pour commencer le parcours.

randonnée-ichkeul-01

Une très bonne ambiance a marqué cette journée et surtout de la solidarité entre les participants dans les moments les plus difficiles de la randonnée.

randonnée-ichkeul-02

randonnée-ichkeul-03

 

Après des heures de marche sous un soleil frappant, une pause déjeuner s’est imposée dans la forêt du Djebel de l’Ichkeul et c’était aussi l’occasion de se détendre un peu et profiter de la beauté du cadre. Durant la pause, nous avons reçu la visite de quelques vaches, qui n’a fait que nous rapprocher encore de cet écosystème dans son état pur.

Nous avons repris la randonnée avec beaucoup d’énergie, qui nous a été très utile d’ailleurs, parce que le niveau de difficulté a légèrement augmenté après la pause déjeuner. Sur notre chemin de retour, nous avons rencontré des habitants du Parc, qui étaient très aimables et chaleureux, mais aussi les fameux buffles d’eau qui n’ont pas échappé aux objectifs des appareils photos.

buffles ichkeul

La bonne humeur des participants et le sérieux des guides ont été derrière la réussite de cet évènement mémorable.

Photo de groupe ATR ichkeul

Avec cet évènement l’Association Tunisienne des Randonneurs à clôturé en beauté la saison des randonnées et a annoncé le début d’une série de campings pour ses membres adhérents de l’association.