pédagogie de randonnée

Pourquoi une pédagogie en randonnée ?

Pédagogie en randonnée : oui même dans la montagne ! 

De nos jours, le terme pédagogie est utilisé pour définir la science de l’éducation où interviennent toutes les sciences de l’homme et l’expérience que nous avons sur la manière d’éduquer.

En randonnée, le leader du groupe ne peut pas être n’importe qui car il joue un rôle pédagogique.

Il va chercher à partager ses connaissances de la pratique de la marche et de l’environnement visité avec le reste du groupe.

Egalement, il aura un rôle d’analyse psychologique pour accompagner le groupe.

Ainsi on parlera psychopédagogie : le facteur psychologique de l’individu ou du groupe est intégré à la manière d’accompagner et d’animer la randonnée.

pédagogie de randonnée

Les paramètres qui influencent le déroulement d’une randonnée

Les variables que nous allons citer influent les unes sur les autres, chacune peut prendre une importance particulière:

  • L’environnement: météo, matériel adapté ou pas.
  • Randonnée: difficulté, thème plus ou moins apprécié
  • Groupe: amis, disparités, compétition, motivation
  • Leader: motivation, charisme, émotivité, expérience, pédagogie

En maîtrisant ces variables, le leader animateur sera mieux adapté pour garder le contrôle de son groupe.

Egalement, il saura adapter ses messages qu’il cherche à transmettre selon les conditions dans lesquelles il se trouve.

pédagogie de randonnée

Quel rôle pour le leader du groupe ?

1- Fonction psychologique:

Par ses qualités (comme la capacité à prendre les responsabilités, la capacité à se faire respecter, à faire fédérer les gens autour de sa décision,son charisme, etc.)  il doit :

  • Sécuriser les participants, par ses paroles ou par les mesures techniques appropriés (main courante, etc..)
  • Initier les moins expérimentés en leurs apprenant les gestes et les attitudes nécessaires.
  • Stimuler la solidarité, conforter la confiance, intéresser l’ensemble du groupe (techniquement mais aussi dans les problématiques lié à la faune et flore,etc..)

2- Fonction Technique:

  • en terrain facile : le leader du groupe détermine l’allure de la marche
  • en terrain délicat: il rassemble les participants et aide celui qui en aurait besoin (lui ou un autre encadrant)
  • à la descente: il redouble la vigilance, fixe des points de regroupement fréquents.
pédagogie de randonnée
pédagogie de randonnée
pédagogie de randonnée

Le comportement général d’un chef de groupe:

Le chef de groupe se distingue des autres randonneurs par ses qualités physiques et techniques.

  • Il ne peut pas être mal vêtu ou sans expérience suffisante de la montagne (sens de l’itinéraire et orientation)
  • Etre pédagogue pour animer sa randonnée avec ses connaissances techniques et expérience.
  • Loin d’être un magicien mais il a un minimum de clairvoyance, d’intuition, de patience et de diplomatie et capable de rester de bonne humeur.
  • Capacité faire face aux petits désagréments qui arrivent au cours de la randonnée.

C’est quelqu’un avec un bon sens d’organisation et des responsabilités pour tout organiser et prévoir.

pédagogie de randonnée
pédagogie de randonnée

et selon notre expérience :

« Le leader du groupe que doit il faire de plus ? » la question a été posée à  Emna Esseghir, animatrice fédérale niveau I et II de la fédération française de la randonnée pédestre :

 » Le leader de groupe, c’est un titre qui dépasse le rôle d’un simple accompagnateur de marche.

Déjà par définition il doit avoir la capacité à mener ou conduire d’autres individus dans le but d’atteindre certains objectifs qui sont dans notre cas se déplacer d’un point A vers un point B.

On dira alors qu’un leader est quelqu’un qui est capable de guider, d’influencer et d’inspirer.

D’après mon expérience, il faut que le leader qui se démarque déjà, doit:

discuter avec les participants inconnus pour faciliter son intégration et surtout maîtriser son vécu de montagnard.

En cas de doute sur un participant, il faut le tester et l’observer lors d’une randonnée facile.

Vérifier le matériel des participants et ne pas hésiter à dispatcher un surplus de poids chez quelqu’un d’autre.

Faire participer le groupe tant qu’il le faut mais ne pas perdre la maîtrise ! le groupe est assez intelligent pour sentir la fragilité du « leader » et peuvent perdre la confiance ainsi.

Il faut savoir montrer ses capacités à prendre des responsabilités, l’autorité sera admise par tout le groupe (le calme, la détermination, la fermeté de son expression orale assiéront son ascendant sur le groupe)

L’audace: non seulement savoir avancer mais aussi savoir renoncer, c’est ce que j’appelle rester humble dans la nature. »