weekend ain soltane

Weekend Ain Soltane

La nature vous tend les bras !

Comme d’habitude, on partait très tôt de Tunis, cette fois ci cinq heure et demi, l’avenue Habib Bourguiba était désertée sauf de ces randonneurs qui arrivaient si enthousiastes pour le weekend.

Sept heures du matin, dans le ciel la lune pleine et son halo éclairent et scintillent, tandis que, tels des îles, montagnes et collines émergent d’un océan de brume matinale épaisse et ce jusqu’à Béja.

Une découverte du du Musée de la Mémoire Commune Tuniso – Algérienne à Ghardimaou

Nous arrivons à Ghardimaou sous un beau soleil et faisons un arrêt instructif au Musée Militaire de la Mémoire Commune Tuniso-Algérienne puis départ sur la route vers le camp de Ain Soltane.

weekend ain soltane

Nous avons fait le tour des petites salles du musée encadrés par son staff qui nous ont expliqué les différentes expositions.

La première salle abrite une exposition centrée sur la vie quotidienne de la direction politique et militaire de l’Armée de Libération Nationale algérienne. L’exposition dans la première salle commence avec un aperçu géo-politique des pays du Maghreb arabe vers la fin de l’année 1954 et le début de la révolution algérienne.

Weekend Ain Soltane

On passait d’une salle vers une autre en traçant tous les passages historiques jusqu’à la création de l’Etat major de l’Armée de Libération sous le commandement du colonel Haouari Boumadien et ses adjoints ; le commandant Ali Menjli, le commandant Slimane et le commandant Ezzdine.. Un archive si impressionnant !

weekend ain soltane

La deuxième partie de l’exposition est consacrée à la grande salle qui abritait le siège de la police des frontières algérienne antérieurement.

Actuellement réservée pour le soutien tunisien à la Révolution algérienne interprété par les images et les documents d’Archives ainsi que par une maquette (sous forme de carte électronique) représentant l’utilisation du territoire tunisien comme base arrière pour l’Armée et le Front de libération Nationale algérienne

weekend Ain Soltane

En route vers la nature !

Djebel Statir à l’horizon accroche les derniers nuages, à droite Djebel Ghorra lui brille de quelques plaques de neiges sur ses sommets.

De part de d’autre de la route, des oliveraies centenaires qui cèdent la place à mi-chemin aux forêts de chênes lièges, en alternance de jeunes pinèdes.

weekend Ain Soltane

11 h 15 arrivée au camp et nous démarrons notre randonnée après avoir déchargé nos bagages.

weekend ain soltane

Tapis bruissant vert, ocre, marron, nous marchons dans un bel environnement forestier, une multitude de ruisseaux coupent nos chemins et nous enjambons bruyères arborescentes, feuillages et gros bulbes de jacinthes des mers, feuilles éfilées d’asphodèles.

L’air est vivifiant, parfumé de l’odeur du bois de chênes brûlé lorsque nous passons près de petites masures perdues dans la forêt.

weekend Ain Soltane

Quelques km plus loin nous longeons un minuscule village appelé « Kbar Zouheir », puis grimpette sur les hauteurs vers la gauche jusqu’à un coupe-feu surmonté de grandes roches blanches que nous atteignons par une rude escalade.

weekend Ain Soltane

La vue panoramique nous redonne courage et nous voilà installés sur un petit belvédère rocheux surplombant les vallées.

weekend Ain Soltane

C’est là que nous déjeunons au soleil et à l’air pur.

Nous redescendons de notre joli perchoir vers une piste carrossable d’où nous atteignons une petite étendue d’eau autour de laquelle nous faisons la ronde le temps d’une photo, chèvres et moutons paissent tranquillement près de nous.

weekend ain soltane

Nous entamons une autre descente sur quelques km et là nous flirtons avec la frontière algérienne car nous ne sommes qu’à environ 500 mètres du poste de garde frontalier et le silence est de mise.

Plus loin nous empruntons un sentier de forêt qui serpente à flanc de montagne et tout le long de cette agréable marche, nous sommes accompagnés par le chant apaisant de l’eau qui ruisselle de partout et tombe souvent en cascade et par le bruissement des feuilles sous nos pas.

weekend Ain Soltane

17 h 15 arrivée au camp après un belle boucle de 14 km sur ce flanc Est du Jebel Statir.

La deuxième journée à Ain Soltane

9 h 15 départ après un copieux petit déjeuner ; le bus va nous rapprocher du lieu de départ de notre randonnée d’aujourd’hui sur le Jebel Ghorra.

weekend Ain Soltane

Nous traversons le village colonial « El Kahla » puis « Argoub « Mechta » , appellation peut-être donnée par le grand pic conique qui s’élève près de ce village.

La route serpente et grimpe tout doucement et déjà nous bénéficions d’une vue imprenable, nous sommes à 850 m d’altitude quand même.

weekend Ain Soltane

La randonnée va commencer près d’un poste de garde, la matinée est claire mais assez avancée, alors nous prenons la vitesse grand V et traversons toujours ces magnifiques forêts de chênes lièges coupées de clairières d’un vert éclatant qui font d’appétissants pâturages au bétail de la région.

Nous passons parfois devant des chênes ventripotents, tels des Obelix que nous imaginons très bien chassant le sanglier pas loin

weekend Ain Soltane

Quelques 3 km plus loin nous entamons une pente raide et glissante mais la fin de cette descente force l’arrêt parce que nous découvrons devant nous un paysage de « carte postale » comme on dit.

weekend Ain Soltane

Petites collines arrondies et verdoyantes, parées de quelques chênes qui ponctuent l’espace, plus bas les toits en tuiles du village, petites parcelles de cultures entourées de barrières en branches, à l’horizon crêtes de montagnes qui s’entrecroisent.

weekend Ain Soltane

Nous entamons la dernières descente vers le village d’El Kahla en longeant une petite colline composée de schiste gris qui se désagrège en lamelles, et où s’accrochent des oliviers centenaires aux troncs qui sont de vrais chefs d’œuvre,

weekend Ain Soltane

Notre repas nous attend au camp et après une courte pause sur la terrasse de l’unique café et un beau panorama sur la vallée, nous reprenons cette petite route secondaire qui en fait pourrait aller jusqu’à Fernana et Aïn Draham mais qui n’est plus carrossable depuis quelques années.

Le déjeuner est comme toujours excellent, produits du terroir, couscous, brick, lait caillé ..

weekend Ain Soltane

14 h 45 l’heure du départ avec déjà cette envie de revenir randonner dans ces reliefs montagneux de la frontière tuniso-algérienne.

Les circuits réalisés

Première randonnée

 

Deuxième randonnée

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]